Etrange affaire que celle qui concerne Lies Hebbadj, le Yasser Atafat de Nantes. L'histoire commence début 2010, l'UMP qui sait déjà qu'elle va se prendre une belle déculottée aux Régionales lance sa dernière carte dans la bataille. Eric Besson nous annonce sa volonté de réfléchir à la notion d'identité nationale qui devient aussitôt la question suivante: les arabes sont ils dignes d'être français ? Pendant ce temps là Copé et un sénateur PC dont j'ai oublié le nom nous alertent sur l'urgence d'interdire la burka en France. On apprend qu'en Suisse une votation (que c'est moche comme mot) interdit les mosquées hérétiques chez nos amis helvètes. A l'aube des élections, la France a peur et l'UMP pense avoir gagné son pari. .Le résultat est sans appel: l'UMP va dans le mur et le FN est ressuscité.
Alors le gouvernement abandonne sa question sur l'identité nationale probablement trop compliquée et trop casse-gueule et on se concentre sur un thème plus simple: la burqa. La burqa est un thème qui est même fédérateur car la gauche ne peut pas défendre ce masque ignoble, seul le FN a déclaré qu'il s'en foutait de la burqa. On s'engage alors vers une loi mais il faut nous prouver qu'elles existent ces musulmanes voilées.
Et là survient la coïncidence qui n'arrive jamais : un policier zélé interpelle et met une contredance à une femme qui conduit avec une burqa au motif foireux qu'elle n'aurait pas toutes ses capacités visuelles. Un gamin de 5ème a du sentir que tout ça c'était des conneries mais ça permet de parler encore et encore du danger de la burqa. Les médias s'emballent sur le sujet et on apprend qu'elle est "mariée" à un traditionaliste (que l'on pourrait soupçonner d'intégrisme ce qui ne veut pas dire terroriste bien sur). Hortefeux prend l'affaire en main et nous divulgue que ce monsieur est polygame, qu'il pique l'es allocs des bons français et qu'il va le déchoir de sa nationalité française (ça nous rappelle le fameux on va tout vous nettoyer au karcher). Les spécialistes du droit le taclent très rapidement en lui indiquant que la polygamie était difficile à prouver et qu'en aucun cas  cela était un motif valable pour déchoir de sa nationalité une personne. Ainsi Hortefeux retourne dans sa tanière la queue entre les jambes, mais est-ce fini ? Bien sur que non.
On ne va pas se laisser humilier par ce petit arabe presque taliban et on va lancer toutes les forces de la République. De plus on balance ça à la presse, le Figaro par exemple et au hasard qui nous lance un bel article aujourd'hui. On va fouiller dans les poubelles pour démontrer que ce type est une ordure. L'est-il ? Je n'en sais rien et ça m'intéresse peu. Mais je n'aime pas ces procédés envers un petit gars qui est au pire un petit escroc et que l'on montre comme l'ennemi public numéro un. J'attends l'étape où on le soupçonnera de participation à un mouvement terroriste (et là pépère tu pourras réclamer la déchéance de sa nationalité).