"La décision du conseil français du culte musulman de prévoir à l'avance la date du Ramadan est bien accueillie par les boulangeries, qui se félicitent de pouvoir anticiper la baisse de la consommation des pains au chocolat sur cette période", ça vient à peu près d'un article du Figaro et c'est à peu près retravaillé par Monsieur Copé.